Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Nº 2, avril 2005

SUJETS SPÉCIAUX
RECHERCHE ORIGINALE : RÉSUMÉ D'ARTICLE PRÉSENTÉ À LA 19e CONFÉRENCE NATIONALE POUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES CHRONIQUES
Une autre solution pour identifier et attirer l'attention de la population défavorisée, sans accès aux soins et à risque élevé pour le VIH


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Ce résumé est en anglais
Print this article Imprimer ce résumé
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs


Retourner à la
liste des résumés

Erum Khan Hadi, Sabrina Jaar-Marzouka, Trina Hiemke, Lisa Cardinale

Référence suggérée pour cet article: Khan Hadi E, Jaar-Marzouka S, Hiemke T, Cardinale L. Une autre solution pour identifier et attirer l'attention de la population défavorisée, sans accès aux soins et à risque élevé pour le VIH [résumé]. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] Avril 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
apr/04_0142y_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Thème : Changement du système de soins médicaux

L'objectif de ce projet était de fournir un programme mobile de dépistage et d'orientation de la population à risque élevé, ne bénéficiant guère de soins médicaux et difficile à joindre, du comté de Dutchess (Dutchess County, New York), et d'évaluer l'efficacité de ce programme. D'après les estimations du  recensement des États-Unis de 2000, 80 % de la population du comté de Dutchess est blanche, 9,3 % est noire et 6,4 % est hispanique. Cependant, les Noirs ont 15 fois plus de chances, et les Hispaniques presque 11 fois plus de chances, que les Blancs d'être infectés par le VIH. Nous avons utilisé un minibus équipé pour les services de dépistage du VIH et d'orientation, offerts en dehors des heures de travail habituelles dans des zones à risque élevé, dans deux quartiers à faible revenu, particulièrement touchés par l'infection au VIH.

Le personnel des services d’approche travaillant dans le minibus a interrogé chaque individu testé, et les résultats de ces enquêtes ont été examinés, afin d'évaluer les besoins des individus séropositifs pour le VIH, sans accès aux soins. Les formulaires des services d’approche et les formulaires de dépistage ont été analysés en vue de quantifier le nombre de patients desservis. Finalement, on a contacté par téléphone les prestataires des services de soins de santé désignés, afin de vérifier si les patients s'étaient rendus aux visites médicales prescrites.

En 2003, le personnel du minibus spécialisé testa 179 individus dont 35 (19,5 %) furent identifiés comme étant séropositifs pour le VIH. Parmi ces 35 individus séropositifs, les travailleurs des services d’approche ont orienté 22 personnes (62,8 %) vers un médecin de premier recours. Parmi ces 22 personnes, 17 (77,3 %) étaient noires et 5 (22,7 %) étaient hispaniques. On estime à 657 environ le nombre d’individus séropositifs pour le VIH/SIDA et sans accès aux soins dans le comté de Dutchess ; le minibus spécialisé identifia et fournit des services à 5,3 % (35/657) de cette population.

Deux des principaux problèmes auxquels se heurte ce programme sont la nécessité de contacter un grand nombre de personnes pour identifier les individus infectés au VIH et la sécurité du personnel des services d’approche et du minibus dans ces quartiers à risque élevé. Le succès du programme de dépistage mobile peut être attribué aux facteurs suivants : 1) des services élémentaires de soins de premier recours sont amenés au patient ; 2) le personnel du minibus spécialisé est constitué de pairs des différentes races, de travailleurs des services d’approche et d'une infirmière ; 3) le programme n'identifie pas le minibus comme fournissant uniquement des soins pour le VIH ; il fournit d’autres services à bas seuil de dépistage, de sensibilisation et de soutien et 4) avec le temps, les leaders de la communauté auxquels les gens font confiance ont recommandé les services offerts par le minibus à d'autres personnes de la communauté.

Cette évaluation initiale indique que le programme d’action communautaire assuré par le minibus spécialisé a réussi à amener des soins de premier recours à la population minoritaire, autrefois sans soins, des quartiers mal desservis. En outre, le minibus spécialisé permet de surveiller les infections au VIH et l'état de santé général des communautés à risque élevé ; il accroît également l'accès aux soins de premier recours par l'intermédiaire de partenariats uniques parmi les prestataires de services.  

Auteur-correspondant : Erum Khan Hadi, BSc, MPH, Épidémiologiste, Dutchess County Department of Health, 387 Main St, Poughkeepsie, NY 12601, United States. Téléphone : 845-486-3750. Courriel : ehadi@co.dutchess.ny.us.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services