Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 6: n° 1, janvier 2009

RECHERCHE ORIGINALE
Association entre comportement sédentaire, activité physique et obésité: l’inactivité parmi les enfants actifs


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Suzy L. Wong, PhD, MSc, Scott T. Leatherdale, PhD

Référence suggérée pour cet article: Wong SL, Leatherdale ST. Association entre comportement sédentaire, activité physique et obésité: l’inactivité parmi les enfants actifs. Prev Chronic Dis 2009;6(1):A26. http://www.cdc.gov/pcd/issues/2009/
jan/07_0242_fr.htm
. Consulté le [date].

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Le comportement sédentaire et l’activité physique ne sont pas des comportements incompatibles. Le risque relatif de surcharge pondérale parmi les adolescents qui se trouvent très sédentaires et très actifs physiquement n’est pas net. Une meilleure compréhension du rapport entre comportements sédentaires, activité physique et indice de la masse corporelle (IMC) éclairerait ledéveloppement d’interventions pour la prévention ou la diminution des surcharges pondérales.

Méthodes
En se servant du module d’activité physique de l’Action pour la santé des écoles, la planification et le système d’évaluation (ASPSE), nous avons recueilli des données issues de 25,060 élèves des classes du secondaire de la 3ème jusqu’à la terminale, dans 76 écoles secondaires de l’Ontario au Canada. Des analyses de régression logistique en fonction du sexe ont été exécutées afin d’examiner comment l’IMC, les perceptions du poids, les influences sociales, la participation aux sports en équipe et les comportements de tabagisme s’associaient aux comportements 1) très actifs-très sédentaires, 2) peu actifs-peu sédentaires, et 3) peu actifs-très sédentaires.

Résultats
Les garçons peu actifs-très sédentaires étaient plus susceptibles de présenter une surcharge pondérale que les garçons très actifs-peu sédentaires (rapport de probabilité [RP] 1.60; avec 95% d’intervalle de confiance [IC], 1.01-2.58). Lorsque comparées aux filles très actives-peu sédentaires, les filles qui se trouvaient peu actives-très sédentaires (RP, 2.24; 95% IC, 1.23-4.09) ou très actives-très sédentaires (RP, 1.91; 95% IC, 1.01-3.61) étaient plus susceptibles de présenter une surcharge pondérale.

Conclusion
Il se peut que le comportement sédentaire s’interpose entre l’activité physique et la surcharge pondérale. Une meilleure compréhension du comportement sédentaire par rapport à l’activité physique et la surcharge pondérale parait indispensable à la prévention et à la diminution des surcharges pondérales parmi les jeunes.

 

 



 



The findings and conclusions in this report are those of the authors and do not necessarily represent the official position of the Centers for Disease Control and Prevention.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services