Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 5 : N° 1, Janvier 2008

RECHERCHE ORIGINALE
De la persistance des comportements de santé nouvellement acquis. Analyse du fléchissement des comportements de santé


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Ray M. Merrill, PhD, MPH, Steven G. Aldana, PhD, Roger L. Greenlaw, MD, Hans A. Diehl, DrHSc, MPH, Audrey Salberg, RN, Heike Englert, PhD, MPH

Référence suggérée pour cet article : Merrill RM, Aldana SG, Greenlaw RL, Diehl HA, Salberg A, Englert H. De la persistance des comportements de santé nouvellement acquis. Analyse du fléchissement des comportements de santé. Prev Chronic Dis 2008;5(1).  http://www.cdc.gov/pcd/issues/2008/
jan/07_0031_fr.htm
. Consulté le [date].

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Nous avons évalué les données du programme CHIP (Coronary Health Improvement Project – Étude de l'amélioration de la santé coronarienne) afin de déterminer si l'amélioration des comportements de santé associée à cette intervention persistait ou fléchissait sur un suivi de 18 mois.

Méthodes
Ont participé à cette étude 348 volontaires, âgés de 24 à 81 ans, originaires de la zone urbaine de Rockford, Illinois (USA), enrôlés dans le programme CHIP, lequel comprenait un cycle de conférences pédagogiques de 4 semaines. Cette intervention avait pour but d'amener les participants à prendre conscience de l'importance d'un meilleur choix de vie et d'une amélioration des comportements alimentaire et physique. L'activité physique et le comportement alimentaire ont été évalués en conditions basales et leur évolution l'a été au bout de 6 semaines et 18 mois. L'évaluation des variations a reposé sur l'analyse des quartiles de chaque variable à son niveau initial.

Résultats
En ce qui concerne les divers paramètres en conditions basales, il n'est apparu aucune différence entre les patients sortis en cours d'étude et ceux ayant poursuivi celle‑ci jusqu'au terme des 18 mois. Chacune des 21 variables des comportements alimentaires et de l'activité physique ont laissé apparaître une amélioration significative de leur variation moyenne sur 6 semaines, à l'exception du pourcentage de la ration calorique quotidienne apporté par les glucides. Sur 18 mois, cette même variation moyenne des 21 variables a affiché une amélioration significative, sauf en ce qui concerne l'apport calorique des protéines, de l'alcool et des céréales complètes. Le pourcentage de participants ayant connu à 6 semaines une amélioration de leur activité physique et de leur comportement alimentaire oscillait entre 49 % pour le pourcentage de l'apport calorique quotidien sous forme glucidique (64 % à 18 mois) et 91 % pour l'apport alimentaire quotidien en cholestérol (84 % à 18 mois). Sur 18 mois, les quartiles en conditions basales se sont avérés avoir une influence significative sur le degré de variation de toutes les variables. Il n'a été constaté une amélioration significative de l'activité physique des participants sur 18 mois que pour les deux quartiles inférieurs d'activité physique en conditions basales. Quant au quartile supérieur d'activité physique en conditions basales, l'activité physique a fléchi de manière significative.

Conclusion
Sur 18 mois, l'activité physique et le comportement alimentaire des participants ont connu une amélioration significative. En dépit du fait que l'amélioration des comportements ait été plus sensible à 6 mois, en majorité ceux‑ci n'étaient pas revenus à leur valeur initiale à 18 mois.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services