Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 4 : N° 4, Octobre 2007

RECHERCHE ORIGINALE
Perceptions du régime alimentaire et de l'activité physique chez les adultes et jeunes Hmongs de Californie


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Loan Pham Kim, MS, RD, Gail G. Harrison, PhD, Marjorie Kagawa-Singer, PhD, RN, MN

Référence suggérée pour cet article : Kim LP, Harrison GG, Kagawa-Singer M. Perceptions du régime alimentaire et de l'activité physique chez les adultes et jeunes Hmongs de Californie. Prev Chronic Dis;2007;4(4). http://www.cdc.gov/pcd/issues/2007/
oct/07_0074_fr.htm
. Consulté le [date].

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Nous avons mené une étude qualitative pour orienter la conception d'une campagne proposée à l'échelle de la communauté visant à promouvoir une activité physique et une consommation de fruits et légumes accrues chez les familles Hmongs ayant un faible revenu.

Méthodes
Nous avons effectué huit réunions de groupe avec les parents d'enfants âgés de 5 à 14 ans et avec des jeunes âgés de 11 à 14 ans, des entretiens avec des informateurs dans plusieurs communautés Hmongs, et des entretiens avec des professionnels ayant dirigé une activité physique et des activités de nutrition dans ces communautés. Les sessions étaient enregistrées sur magnétophone puis retranscrites. Nous avons organisé les données en utilisant le logiciel ATLAS.ti avant d'en analyser le contenu.

Résultats
Les résultats laissent penser que les modes de vie physiquement actifs et les schémas alimentaires centrés sur les aliments frais, dont les fruits et légumes sont valorisés dans la culture Hmong et perçus comme essentiels à une bonne santé. Les obstacles à un mode de vie sain comprennent l'accès limité aux endroits sécurisés, le temps approprié pour une activité physique, l'accès à la terre pour cultiver des produits frais, et le temps passé à la maison à la préparation des repas. Les faibles revenus et la publicité pour des aliments malsains, particulièrement pour les enfants, constituaient également un problème. L'information sur les aspects sains des aliments traditionnels et des aliments américains est nécessaire en formats accessibles et doit être délivrée par les médias et les sources communautaires auxquelles les gens font confiance.

Conclusion
Comme d'autres groupes asiatiques, la majorité des Hmongs sont la première génération d'immigrants. Une augmentation des maladies chroniques liées à la nutrition peut être prévenue en encourageant et en renforçant le maintien de schémas de nourriture traditionnels et des modes de vie actifs.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services