Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 4 : N° 4, Octobre 2007

RECHERCHE ORIGINALE
Prévalence du tabagisme et conseils sur les traitements, par statut d'invalidité au niveau de l'état, aux États-Unis en 2004


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Brian S. Armour, PhD, Vincent A. Campbell, PhD, John E. Crews, DPA, Ann Malarcher, PhD, Emmanuel Maurice, MS, Roland A. Richard, MPH

Référence suggérée pour cet article : Armour BS, Campbell VA, Crews JE, Malarcher A, Maurice E, Richard RA. Prévalence du tabagisme et conseils sur les traitements, par statut d'invalidité au niveau de l'état, aux États-Unis en 2004. Prev Chronic Dis;2007;4(4). http://www.cdc.gov/pcd/issues/2007/
oct/06_0179_fr.htm
. Consulté le [date].

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Pour autant que l'on sache, aucune étude n'a déterminé si la prévalence du tabagisme est plus élevée parmi les personnes invalides que chez les personnes valides sur l'ensemble des états des États-Unis. Nous ne savons pas non plus si les personnes invalides et valides reçoivent la même qualité de conseils au sujet du traitement de sevrage tabagique des professionnels de santé.

Méthodes
Nous avons analysé les données du Behavioral Risk Factor Surveillance System (système de surveillance des facteurs de risque comportementaux) de 2004 pour évaluer les différences entre les personnes invalides ou valides en matière de prévalence tabagique et la réception de conseils pour cesser de fumer de la part des professionnels de santé.

Résultats
Nous avons déterminé que la prévalence tabagique pour les personnes invalides était d'environ 50 % plus élevée que pour les personnes valides. Les fumeurs invalides étaient plus susceptibles que les fumeurs valides de consulter un professionnel de soins de santé au moins une fois au cours des 12 mois précédents et d'avoir reçu le conseil d'arrêter de fumer. Plus de 40 % des fumeurs invalides ayant reçu le conseil d'arrêter ont cependant rapporté n'avoir pas été avisés des types de traitement de sevrage tabagique disponibles.

Conclusion
Le fait de s'assurer que les personnes invalides soient inclues dans les programmes de sevrage tabagique de l'État constitue une opportunité d'éliminer les disparités en matière de santé et d'améliorer la santé et le bien-être de ce groupe. Les manières de réduire les besoins de soins de santé non satisfaits des personnes invalides incluent l'adoption par les professionnels de directives pratiques techniques du service de santé publique pour le traitement de la dépendance au tabac et à sa consommation, et la disposition de services de sevrage tabagique comprennant conseil et traitement pharmaceutique efficace.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services