Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 4 : n°1, janvier 2007

RECHERCHE ORIGINALE
Le coût d'une intervention de proximité auprès de femmes de milieux défavorisés présentant un frottis cervico‑vaginal anormal.


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Todd H. Wagner, PhD, Linda P. Engelstad, MD, Stephen J. McPhee, MD, Rena J. Pasick, DrPH

Référence suggérée pour cet article : Wagner TH, Engelstad LP, McPhee SJ, Pasick RJ. Le coût d'une intervention de proximité auprès de femmes de milieux défavorisés présentant un frottis cervico‑vaginal anormal. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] janvier 2007 [date de la référence]. Disponible sur Internet : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2007/
jan/06_0058_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Le suivi des femmes chez lesquelles le frottis cervico‑vaginal (ou frottis de Papanicolaou, ou Pap) a révélé une anomalie est souvent médiocre dans les hôpitaux publics prenant en charge les femmes à risque accru de cancer du col de l'utérus. Le présent essai randomisé et contrôlé a évalué et comparé le coût total et le coût par suivi d'une intervention de proximité adaptée associée aux soins usuels avec les coûts total et par suivi des seuls soins usuels.

Méthodes
Des patientes de l'Alameda County Medical Center (Comté d'Alameda, Californie, USA) présentant un frottis cervico‑vaginal anormal (n = 348) ont été randomisées pour bénéficier soit de l'intervention, soit des soins usuels. L'intervention a été menée avec l'aide de conseillers santé des collectivités expérimentés en complément du protocole de soins classique de la consultation. Nous avons évalué le coût des interventions et le coût par suivi sur 6 mois à compter de la découverte de l'anomalie du frottis.

Résultats
L'intervention a eu pour effet une augmentation du taux de suivi à 6 mois de 29 %, le coût incrémental par suivi étant de 959 dollars (valeur 2005). Le coût par suivi est fonction de la sévérité de l'anomalie. Pour l'anomalie la plus sévère, à savoir une lésion malpighienne intraépithéliale de haut grade (HSIL), il était de 681 dollars tandis que le coût par suivi des anomalies moins sévères s'est révélé plus élevé.

Conclusion
Dans un système de santé où nombreuses sont les femmes présentant un frottis vaginal anormal à ne faire l'objet d'aucun suivi thérapeutique, les travailleurs de proximité se sont montrés plus efficaces que la prise en charge traditionnelle (rappels par courrier ou téléphone) pour améliorer le taux de suivi. Les résultats semblent indiquer que les travailleurs de proximité doivent doser leur effort en fonction du degré de sévérité de l'anomalie, cet effort devant être d'autant plus soutenu que l'anomalie est plus sévère (lésion malpighienne intraépithéliale de haut grade).

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services