Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 4 : n°1, janvier 2007

RECHERCHE ORIGINALE
Protocole de gestion de cas et réduction de la plombémie chez l'enfant.


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Nedra S. Whitehead, PhD, MS, Richard Leiker, MS

Référence suggérée pour cet article : Whitehead, NS, Leiker, R. Protocole de gestion de cas et réduction de la plombémie chez l'enfant. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] janvier 2007 [date de la référence]. Disponible sur Internet : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2007/
jan/06_0023_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction 
Jusqu'à l'âge de 6 ans, la plombémie devient problématique à partir de 10 µg/dl (0,48 µmol/l). Les auteurs avaient pour objectifs de déterminer les possibilités de réduction d'une plombémie initiale comprise entre 10 et 19 µg/dl (0,48 à 0,96 µmol/l) chez les moins de 3 ans et l'éventualité d'une association entre l'ampleur de cette réduction et le protocole de gestion de cas intégré au programme de prévention du saturnisme chez l'enfant au niveau des états ou local.

Méthodes 
Les auteurs ont analysé les données de surveillance du saturnisme infantile de 1994 à 1995 et les protocoles de gestion de cas de six états américains ayant rapporté les résultats de tous les tests de plombémie. Ont été inclus dans l'étude 2 109 enfants de moins de 2 ans présentant une plombémie comprise entre 10 et 19 µg/dl (0,48 à 0,96 µmol/l) et ayant subi au moins un test de plombémie de contrôle dans les 3 à 12 mois.

Résultats 
Globalement, les plombémies ont augmenté de 0,25 µg/dl (0,01 µmol/l) entre le premier test révélateur d'une hyperplombémie et le test de contrôle, mais les concentrations ont baissé de 1,96 µg/dl (0,09 µmol/l) chez les enfants intégrés dans un protocole de gestion de cas incluant une visite à domicile et de 0,92 µg/dl (0,04 µmol/l) chez ceux intégrés dans un protocole incluant la recherche de la source de plomb. Cette réduction de la plombémie est demeurée significative après ajustement en fonction de l'âge de l'enfant.

Conclusion 
Ces résultats semblent indiquer que les efforts des programmes de prévention du saturnisme infantile doivent se concentrer sur les visites au domicile et la recherche des sources de plomb.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services