Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 3 : N° 3, juillet 2006

RECHERCHE ORIGINALE
Différences ethniques dans l’utilisation de thérapies complémentaires et alternatives chez les adultes atteints d’arthrose


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Jenny M. Dente, MD, Carla J. Herman, MD, MPH, Peg Allen, MPH, William C. Hunt, MA

Référence suggérée pour cet article : Dente JM, Herman CJ, Allen P, Hunt WC. Différences ethniques dans l’utilisation de thérapies complémentaires et alternatives chez les adultes atteints d’arthrose. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] juillet 2006 [date de la référence]. Disponible sur Internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2006/
jul/05_0231_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
L’utilisation de médecines complémentaire et douce (MCD) aux États-Unis ne cesse de croître, particulièrement chez les personnes atteintes de conditions chroniques, comme l’arthrose. Il a été suggéré que l’ethnicité et l’acculturation peuvent influencer l’utilisation de MCD. Le but de cette étude était d’évaluer l’influence de l’ethnicité et de l’acculturation sur les habitudes d’utilisation des MCD chez les adultes hispaniques et blancs non hispaniques atteints d’arthrose.

Méthodes
Nous avons mené des entrevues en personne, en anglais ou espagnol, à l’aide d’une enquête en 255 points. Nous avons sélectionné au hasard des participants âgés de 18 à 84 ans, parmi les patients sollicitant des soins primaires en clinique universitaire externe ayant reçu un diagnostic d’arthrose au cours de l’année précédente. Les mesures ont inclus la prévalence et les types d’utilisation des MCD, les facteurs sociodémographiques, l’ethnicité déclarée et le degré d’acculturation selon le langage utilisé.

Résultats
Les populations hispanique (n = 218) et blanche non hispanique (n = 204) ont affiché des taux similaires d’utilisation générale actuelle des MCD (65,6 % chez les Hispaniques contre 67,8 % chez les Blancs non hispaniques) au moment de l’entrevue. Cependant, alors que plus d’Hispaniques utilisaient des herbes par voie orale (P = 0,03) et des aimants ou de la joaillerie en cuivre (P = 0,03), davantage de Blancs non hispaniques utilisaient des suppléments nutritionnels (P < 0,001). Les Hispaniques qui parlaient principalement l’anglais reproduisaient les habitudes d’utilisation des MCD en vigueur chez les Blancs non hispaniques. Les effets ont persisté après vérification de l’âge, du sexe, des revenus, de l’éducation, du degré d’incapacité et de la durée de la maladie.

Conclusion
Dans cette population, l’ethnicité avait une influence significative sur les habitudes d’utilisation des MCD mais n’affectait pas les taux d’utilisation en général. Certaines différences étaient plus prononcées chez les Hispaniques parlant espagnol, reflétant l’incorporation de remèdes traditionnels dans leurs pratiques de soins de santé.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services