Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 3: No 1, janvier 2006

RECHERCHE ORIGINALE
Évaluation des coûts du programme de prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques de l’État de la Géorgie.


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

David B. Rein, PhD, Roberta T. Constantine, PhD, Diane Orenstein, PhD, Hong Chen, MS, Patricia Jones, RN, CDE, J. Nell Brownstein, PhD, Rosanne Farris, PhD, RD

Référence suggérée pour cet article : Rein DB, Constantine RT, Orenstein D, Chen H, Jones P, Brownstein JN, et al. Évaluation des coûts du programme de prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques de l’État de la Géorgie. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] janvier 2006 [date de la référence].Disponible sur l'internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2006/
jan/05_0143_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS 

Résumé

Introduction
L’hypertension est l’une des causes principales des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des coronaropathies, des crises cardiaques et des insuffisances cardiaques et rénales aux États-Unis, dont les effets réunis contribuent à l’augmentation du coût des soins de la santé. Le Programme de prévention des AVC et des crises cardiaques de l’État de la Georgie est un programme de formation et de prestations directes, à l’attention des  patients à faible revenu atteints d’hypertension. Ce projet a évalué la rentabilité du programme par comparaison aux    deux scénarios alternatifs suivants : pas de traitement pour l’hypertension et le traitement typique de l’hypertension dispensé dans le secteur privé à l’échelle nationale (traitement desoins typique).

Méthodes
Nous avons estimé les coûts du traitement de prévention et le nombre de complications évitées (AVC hémorragique et ischémiques, maladie cardiaque, et insuffisance rénales) associées au Programme de prévention des AVC et des crises cardiaques de l’État de la Géorgie dans deux régions de santé de l’État de la Géorgie.  Nous nous sommes servis de données concernant les coûts du programme et l’utilisation des prestations obtenues à partir du Département des Ressources Humaines de l’État de la Géorgie, et de données concernant les probabilités, et les coûts associés aux complications prévues, publiées dans des sources approuvées par un jury de pairs. Nous avons comparé les coûts du programme et le nombre de complications prévues qui ont été évitées avec ceux 1) en absence de soins de prévention, et 2) en cas de traitement typique de soins pour l’hypertension.  

Résultats
Le programme de prévention des AVC et des crises cardiaques de l’État de la Géorgie était moins coûteux et a entraîné de meilleurs résultats pour la santé que les deux autres scénarios : pas de soins préventifs ou des soins typiques. Selon les estimations pour les deux régions, le nombre de problèmes de santé anticipés entraînés par le programme était inférieur de 54 % au nombre de problèmes de santé anticipés en l’absence de soins préventifs. Par rapport aux soins typiques, il a été estimé que le programme entraînait 46 % de problèmes de santé anticipés en moins. Lorsque les coûts d’un traitement de prévention sont conjugués aux coûts des problèmes de santé anticipés, le montant des coûts du Programme de prévention des AVC et des crises cardiaques de l’État de la Géorgie est en moyenne égal à 486 dollars US, par patient, par an, contre 534 dollars US en l’absence de soins préventifs et 624 dollars US en cas de soins typiques.

Conclusion
Un programme de prévention des AVC et des crises cardiaques, subventionné par des fonds publics, est plus rentable et entraîne des bénéfices supérieurs sur le plan de la santé que d’autres scénarios possibles. Comme les bénéfices de ce programme se répercutent à la fois au niveau de l’État et au niveau du gouvernement fédéral, par l’intermédiaire d’une diminution des dépenses pour l’assurance-maladie Medicaid et pour les soins fournis aux  indigents, les États et le gouvernement fédéral ont un intérêt financier à soutenir ce programme.

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services