Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Nº 3, juillet 2005

RECHERCHE ORIGINALE
Taux de cholestérol et utilisation des statines chez les patients atteints de maladies coronariennes sous traitement dans des établissements de soins primaires


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Patrick J. O’Connor, MD, MPH, Richard J. Gray, MD, Michael V. Maciosek, PhD, Kelly M. Fillbrandt, Terese A. DeFor, MS, Charles M. Alexander, MD, Thomas W. Weiss, DrPH, Steven M. Teutsch, MD, MPH

Référence suggérée pour cet article : O’Connor PJ, Gray RJ, Maciosek MV, Fillbrandt KM, DeFor TA, Alexander CM, et al. Taux de cholestérol et utilisation des statines chez les patients atteints de maladies coronariennes sous traitement dans des établissements de soins primaires. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] juillet 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'Internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
jul/04_0146_fr.htm
.

EVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Les thérapies à base d’inhibiteurs de la réductase HMG-CoA (3-hydroxy-3-méthylglutaryl coenzyme A), ou statines, ont fait leur preuve pour le traitement des troubles lipidiques. Toutefois, la thérapie à base de statines demeure sous-utilisée, même si les statines sont des agents relativement bien tolérés et à risques peu importants. Dans cette étude, nous avons évalué les tendances du contrôle lipidique chez des patients atteints de maladies cardiaques qui recevaient la plupart de leurs soins dans des cliniques de soins primaires. L’objectif était de déterminer dans quelle mesure les systèmes de soins mis en place au sein d’un groupe médical important sont associés à un traitement et un contrôle améliorés de la dyslipidémie chez des patients atteints de maladies coronariennes à haut risque.  

Méthodes
Tous les adultes atteints de maladies cardiaques sous traitement dans un groupe médical du Minnesota (N = 2947) ont été identifiés moyennant codes diagnostiques et codes des procédures associées aux maladies coronariennes (précision = 0,85 ; valeur prédictive positive [vpp] = 0,89) en 1996. Les sujets de l’étude ont été observés de 1995 jusqu’à 1998. Les sujets ont reçu un premier contrôle de référence et un contrôle de suivi du cholestérol à lipoprotéines de basse densité et du cholestérol à lipoprotéines de haute densité. Chez les sujets de l’étude, les différences entre les mesures de référence et celles du suivi ont été analysées, ainsi que les tendances associées à l’utilisation des statines et d’autres agents actifs par rapport aux lipides. 

Résultats
Parmi  les 1388 sujets qui disposaient d’au moins deux mesures éligibles du taux lipidique, le taux moyen du cholestérol à lipoprotéines de basse densité s’est amélioré, de 137,6 mg/dl à 111,0 mg/dl (P < 0,001), et le taux moyen du cholestérol à lipoprotéines de haute densité s’est amélioré, de 42,3 mg/dl à 46,3 mg/dl (P < 0,001). Le pourcentage des patients avec un taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité ≤ 100 mg/dl est passé de 12,5 % à 39,8 % (P <0,001), et le pourcentage des patients avec un taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité ≥ 40 mg/dl a augmenté, de 52,5 % à 67,6 % (P < 0,001). Selon une analyse à variables multiples, l’utilisation des statines a été identifiée comme le facteur principal qui contribuait à l’amélioration du taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (P < 0,001). Les diminutions du taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité étaient plus prononcées pour les hommes que pour les femmes après ajustement des autres variables (P < 0,001). L’utilisation des statines est passée de 24,3 % au premier contrôle à 69,6 % au contrôle de suivi. Le taux d’interruption du traitement des statines était de 8,3 % pour les sujets qui se servaient des statines au premier contrôle, et de 12,2 % pour les sujets qui se sont servis des statines à un moment quelconque au cours de l’étude.

Conclusion
Des investissements visant à fournir de meilleurs soins aux patients atteints de maladies cardiaques dans des cliniques de soins primaires ont entraîné des améliorations prononcées dans le contrôle du taux lipidique au cours de 30 mois, essentiellement en raison de l’utilisation des statines. Les améliorations du taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité et du taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité ont suffi pour faire diminuer d’une manière considérable les risques ultérieurs d’évènements cardiovasculaires graves.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services