Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Nº 3, juillet 2005

RECHERCHE ORIGINALE
Différences sexuelles au niveau de la récupération des suites d’un accident vasculaire cérébral


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Sue-Min Lai, PhD, MS, MBA, Pamela W. Duncan, PhD, Paul Dew, MD, MPH, John Keighley, MS

Référence suggérée pour cet article : Lai S-M, Duncan PW, Dew P, Keighley J. Différences sexuelles au niveau de la récupération des suites d’un accident vasculaire cérébral. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] juillet 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'Internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
jul/04_0137_fr.htm
.

EVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
Cette étude a porté sur un examen des différences entre hommes et femmes par rapport à leur capacité à se livrer à des activités ordinaires et instrumentales de la vie quotidienne, et leur fonction physique supérieure à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC). L’objectif de l’étude était de déterminer dans quelle mesure les différences sexuelles au niveau de la récupération des suites d’un AVC s’attribuaient à un état dépressif plus qu’à un âge avancé, à la gravité de l’AVC, au niveau de fonction physique avant l’AVC et  à d’autres co-morbidités sur le plan médical. 

Méthodes
Un ensemble de 459 patients atteints d’un AVC ont été recrutés dans des établissements pour soins d’états aigus et subaigus dans une communauté urbaine du centre ouest des États-Unis. Après la survenue de leur attaque, ces patients ont fait l’objet d’une étude prospective pendant 6 mois. Tous les participants ont été évalués, à l’aide de mesures standard des effets d’un AVC, y compris l’échelle AVC des National Institutes of Health Stroke Scale (Instituts nationaux de la santé), Barthel Activities of Daily Living Index (L’indice Barthel des activités de la vie quotidienne), Lawton Instrumental Activities of Daily Living (L’échelle Lawton des activités instrumentales quotidiennes), et SF-36 Health Survey (Les mesures de fonction physique). Geriatric Depression Scale (L’échelle de dépression gériatrique) a été utilisée pour déterminer la présence d’un état dépressif. Une mesure ligne de base (dans les 2 semaines suivant l’AVC) a été prise, ainsi que des mesures à 1, 3, et 6 mois post-AVC. La fonction physique avant l’AVC, les caractéristiques de l’AVC et les co-morbidités ont également été évaluées en ligne de base.

Résultats
Les patientes de l’étude étaient plus âgées que les patients : elles avaient un âge moyen de 71 ans contre 69 ans pour les hommes. Les femmes ont signalé une fonction physique avant AVC moins poussée que les hommes. Six mois après l’AVC, les femmes de l’étude étaient moins susceptibles que les hommes d’obtenir un score ≥ 95 sur l’indice Barthel des activités de la vie quotidienne (rapport d’incidence [RI] = 0,68 ; intervalle de confiance [IC] de 95 %, 0,52-0,90), de se livrer à huit activités instrumentales quotidiennes sur neuf sans assistance (RI = 0,46 ; 95 % IC, 0,30–0,68) et d’obtenir un score ≥90 sur L’échelle de la fonction physique (SF-36 Health Survey) (RI = 0,54 ; 95 % IC, 0,28–1,01). Lorsque l’âge, la fonction physique avant AVC, la gravité de l’AVC et l’état dépressif étaient contrôlés en ligne de base, les femmes de l’étude demeuraient toujours moins susceptibles que les hommes de se livrer à huit activités instrumentales quotidiennes sur neuf, complètement sans assistance (RI = 0,51 ; 95 % IC, 0,32–0,79), mais aucune différence sexuelle n’a été observée au niveau de la performance indépendante des activités de base de la vie quotidienne, ni au niveau de la fonction physique supérieure.

Conclusion
La fonction physique avant AVC et les symptômes de dépression sont des facteurs importants sur le plan de la recherche des différences sexuelles au niveau de la récupération des suites d’un AVC. La récupération plus faible des activités de la vie quotidienne et de la fonction physique chez les femmes post-AVC peut s’expliquer par les effets multifactoriels de la vieillesse, de la présence d’une fonction physique faible avant la survenue de l’AVC et de la présence d’un état dépressif post-AVC.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services