Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Nº 2, avril 2005

SUJETS SPÉCIAUX
RECHERCHE ORIGINALE : RÉSUMÉ D'ARTICLE PRÉSENTÉ À LA 19e CONFÉRENCE NATIONALE POUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES CHRONIQUES
Respect des directives de suivi des résultats médiocres du test de Papanicolaou selon l'âge et la race ou l'origine ethnique


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Ce résumé est en anglais
Print this article Imprimer ce résumé
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs


Retourner à la
liste des résumés

Vicki Benard, Herschel Lawson, Christie Eheman, Christa Anderson, William Helsel

Référence suggérée pour cet article : Benard V, Lawson H, Eheman C, Anderson C, Helsel W. Respect des directives de suivi des résultats médiocres du test de Papanicolaou selon l'âge et la race ou l'origine ethnique [résumé]. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] Avril 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
apr/04_0142g_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Thème : Changement du système de soins médicaux

L'objectif de cette étude était de déterminer si, dans le cadre du National Breast and Cervical Cancer Early Detection Program (NBCCEDP) (Programme national de détection précoce du cancer du sein et du col de l'utérus), les femmes à faible revenu et sans assurance médicale dont les résultats au test de Papanicolaou avaient mis en évidence des anomalies (cellules de l'épithélium malpighien atypiques à caractère non déterminé ou légères lésions de l'épithélium malpighien) étaient suivies selon les directives provisoires recommandées pour la prise en charge des cas de cytologie anormale du col de l'utérus.

À l'époque de cette étude (de juillet 1991 à septembre 2000), les directives recommandées par le National Cancer Institute (NCI) (Institut national du cancer) pour les femmes ayant présenté de légères anomalies au test de Papanicolaou (cellules de l'épithélium malpighien atypiques à caractère non déterminé ou légères lésions de l'épithélium malpighien) consistaient en un suivi par un test de Papanicolaou tous les quatre à six mois pendant deux ans. Si un deuxième cas de cellules de l'épithélium malpighien atypiques à caractère non déterminé ou de légères lésions de l'épithélium malpighien était noté, il fallait envisager de faire subir à la patiente une évaluation colposcopique. Nous avons analysé les données provenant de 10 004 femmes participant au NBCCEDP et ayant présenté des cas de cellules de l'épithélium malpighien atypiques à caractère non déterminé ou de légères lésions de l'épithélium malpighien, puis une seconde anomalie légère au test. Les différents groupes raciaux/ethniques inclus dans l'analyse comprenaient des femmes blanches, noires, asiatiques/originaires des îles du Pacifique, amérindiennes/originaires d'Alaska et hispaniques.

Selon les directives recommandées, 44 % des femmes participant au NBCCEDP étaient suivies de façon adéquate par une colposcopie, à la suite de deux anomalies de faible degré. Les jeunes femmes (moins de 30 ans) avaient plus de chances d'être sélectionnées pour subir une colposcopie après deux anomalies de faible degré, alors que les femmes âgées (plus de 60 ans) avaient plus de chances d'être sélectionnées pour un troisième test de Papanicolaou. Les femmes hispaniques ou originaires d'Amérique latine avaient plus de chances que celles des autres groupes raciaux/ethniques d'être sélectionnées pour subir une colposcopie après deux anomalies de faible degré, et les femmes amérindiennes ou originaires d'Alaska avaient plus de chances que les femmes des autres groupes raciaux/ethniques d'être sélectionnées pour un troisième test de Papanicolaou.

Moins de la moitié des femmes étudiées étaient suivies selon les directives recommandées. Des facteurs comme l'âge et la race/l'origine ethnique ont un impact sur le suivi approprié d'une femme présentant des anomalies cytologiques. D'après cette étude, il n'est pas possible de déterminer si ces différences se produisent au niveau de la patiente ou du prestataire de soins de santé. Toutefois, le programme national joint ses efforts à ceux d'autres programmes régionaux, territoriaux et tribaux pour étudier de plus près cette question et recommander certaines mesures destinées à améliorer le niveau de suivi.

Auteur-correspondant : Vicki B. Benard, PhD, Épidémiologiste, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Division of Cancer Prevention and Control, 4770 Buford Hwy NE, Mail Stop K-55, Atlanta, GA 30341, United States. Téléphone : 770-488-1092. Courriel : Vbenard@cdc.gov.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services