Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Nº 2, avril 2005

SUJETS SPÉCIAUX
RECHERCHE ORIGINALE : RÉSUMÉ D'ARTICLE PRÉSENTÉ À LA 19e CONFÉRENCE NATIONALE POUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES CHRONIQUES
Race, ethnicité et isolement linguistique comme facteurs déterminants de la participation aux enquêtes de surveillance de la santé publique


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Ce résumé est en anglais
Print this article Imprimer ce résumé
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs


Retourner à la
liste des résumés

Michael Link, Ali Mokdad, Herbert Stackhouse, Nicole Flowers

Référence suggérée pour cet article: Link M, Mokdad A, Stackhouse H, Flowers N. Race, ethnicité et isolement linguistique comme facteurs déterminants de la participation aux enquêtes de surveillance de la santé publique [résumé]. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] Avril 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
apr/04_0142c_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Thème : Méthodes et surveillance

Dans le contexte de la surveillance de la santé publique, les fonctionnaires de la santé publique et les chercheurs ont besoin de données valides et fiables pour planifier, mettre en pratique et évaluer les programmes destinés à éliminer les disparités qui existent au niveau de la santé des populations minoritaires raciales et ethniques. Toutefois, la surveillance des maladies chroniques et des facteurs de risque liés au comportement s'est révélée problématique au sein de ces populations. Cette recherche est conçue pour évaluer les disparités parmi les populations minoritaires en ce qui concerne leur niveau de participation aux efforts de surveillance de la santé publique et pour tester d’autres méthodes visant à réduire ces disparités.

Nous avons analysé les données du 2003 Behavioral Risk Factor Surveillance System (Système de surveillance des facteurs de risque liés au comportement pour 2003) (BRFSS), une enquête téléphonique mensuelle qui sonde au hasard des adultes aux États-Unis (âgés de 18 ans et plus) qui ne vivent pas en institution. Les données au niveau des comtés du BRFSS de 2003 et du recensement des États-Unis de 2000 sont organisées en utilisant une simple régression par les moindres carrés pour examiner les effets de la race, de l'ethnicité et de l'isolement linguistique sur six mesures de participation aux enquêtes (par ex. : résolution, filtrage des appels, coopération, refus, conversion du refus, taux de réponse).

L'étude met en évidence le fait que, même après l'ajustement des résultats en fonction d'autres facteurs comme les conditions socio-économiques, le temps moyen passé à faire la navette, l'utilisation de la technologie de filtrage des appels et le niveau d'effort pour recueillir les données (autres facteurs supposés être liés à la réponse aux enquêtes), les régions ayant des pourcentages plus élevés de noirs (coefficient de régression : -0,14 , P < 0,001), d'Hispaniques (coefficient de régression : -0,57, P < 0,001) et de personnes ne parlant pas anglais - en particulier, ceux qui ne parlent que des langues asiatiques (coefficient de régression : -1,67, P < 0,001) ou indo-européennes (coefficient de régression : -2,73, P < 0,001) - avaient beaucoup moins de chances que les régions à population blanche de participer aux enquêtes de surveillance de la santé publique.

Suite à ces résultats, le BRFSS étudie deux solutions alternatives pour atteindre ces groupes sous-représentés : 1) l’emploi d'autres modes d'enquêtes ; en particulier, l’envoi par courrier d’une version du BRFSS traduite en plusieurs langues et 2) le recours à des services de traduction en ligne pour traduire en temps réel le BRFSS dans d'autres langues que l'anglais et l'espagnol.

La collecte de données valides et fiables pour la surveillance de la santé publique aux États-Unis devient de plus en plus dure. Les méthodes actuelles sous-représentent de plus en plus les groupes raciaux, ethniques, frappés par l’isolement linguistique. Par conséquent, les problèmes et les besoins de santé de ces groupes risquent d'être significativement omis. La mise au point d'interventions et de programmes réussis de santé publique, capables de réduire les disparités de santé, nécessite la mise en place de systèmes de surveillance capables de suivre la santé publique de tous les groupes.

Auteur-correspondant : Michael W. Link, PhD, Méthodologiste en chef des enquêtes, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Division of Adult and Community Health, 4770 Buford Highway NE, Mail Stop K-66, Atlanta, GA 30341-3717, United States. Téléphone : 770-488-5444. Courriel : MLink@cdc.gov. 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services