COVID-19 - Aperçu et priorités en matière de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de santé hors des États-Unis

COVID-19 - Aperçu et priorités en matière de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de santé hors des États-Unis
Updated Aug. 30, 2020

Objectif et Portée du présent document

Cet aperçu a été créé à l’intention du personnel santé dans les établissements de santé hors des États-Unis et des responsables gouvernementaux travaillant sur la réponse à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Les informations contenues dans ce document s’inspirent des documents d’information des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que des priorités en matière de PCI (prévention et contrôle des infections) pour la réponse à la COVID-19 dans les établissements de santé et comprennent des informations qui peuvent être utilisées dans des contextes non américains.

Objectif et Portée du présent document

Cet aperçu a été créé à l’intention du personnel santé dans les établissements de santé hors des États-Unis et des responsables gouvernementaux travaillant sur la réponse à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Les informations contenues dans ce document s’inspirent des documents d’information des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que des priorités en matière de PCI (prévention et contrôle des infections) pour la réponse à la COVID-19 dans les établissements de santé et comprennent des informations qui peuvent être utilisées dans des contextes non américains.

Structure du document

Cet aperçu est organisé de manière à présenter prioritairement le contexte des coronavirus, puis à décrire brièvement l’émergence, la transmission, les symptômes, la prévention et le traitement de la COVID-19. Le reste du document passe en revue les priorités en matière de PCI de la COVID-19 dans les établissements de santé hors États-Unis.

Contexte des coronavirus

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent provoquer des maladies chez les animaux ou l’Homme. Chez l’Homme, plusieurs coronavirus connus peuvent provoquer des infections respiratoires. Ces coronavirus vont du simple rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et la COVID-19.

Maladie à coronavirus 2019

Urgence

La COVID-19 a été identifiée à Wuhan, en Chine, en décembre 2019 La COVID-19 est causée par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), un nouveau virus chez l’Homme qui provoque des maladies respiratoires pouvant se transmettre d’une personne à l’autre. Au début de l’épidémie, on a révélé que de nombreux patients avaient un lien avec un grand marché de fruits de mer et d’animaux vivants, mais des cas ultérieurs sans lien avec le marché ont confirmé la transmission de la maladie d’une personne à une autre. En outre, des cas ont été exportés à travers les voyages.

Transmission

La transmission primaire de la COVID-19 se fait d’une personne à une autre par les gouttelettes respiratoires. Ces gouttelettes sont libérées lorsqu’une personne atteinte de COVID-19 parle, éternue ou tousse. Ces gouttelettes infectieuses peuvent pénétrer dans la bouche ou le nez des personnes alentour, et même être inhalées dans les poumons. L’OMS recommande de garder une distance physique d’au moins 1 mètre entre les personnes pour éviter les infections, même si certains États membres de l’OMS ont recommandé des distances plus importantes chaque fois que cela est possible1.  Les gouttelettes respiratoires peuvent se poser sur les mains, les objets ou les surfaces autour de la personne infectée lorsqu’elle tousse ou parle, et les personnes saines peuvent alors contracter la COVID-19 en touchant les mains, les objets ou les surfaces infectés par ces gouttelettes, puis se toucher les yeux, le nez ou la bouche. Des données récentes suggèrent qu’il peut y avoir transmission de COVID-19 par les gouttelettes des personnes qui présentent des symptômes légers ou celles qui ne se sentent pas malades2. Les données actuelles ne permettent pas de conclure à une transmission du SRAS-CoV-2 à longue portée par aérosol, comme dans le cas de la rougeole ou la tuberculose Les aérosols d’inhalation à courte portée sont susceptibles de transmettre la COVID-19, comme avec de nombreux agents pathogènes respiratoires. Toutefois, il est difficile de distinguer cette transmission de la transmission par les « gouttelettes » en se basant sur des profils épidémiologiques. La transmission à courte portée est une possibilité, en particulier dans les services médicaux bondés et les espaces à faible aération3. Certaines procédures dans les établissements de santé peuvent générer des aérosols fins et doivent être évitées lorsque cela est possible.

Symptômes

Plusieurs symptômes ont été signalés pour le COVID-194. par la COVID-19, notamment :

  • Fièvre ou frissons
  • Toux
  • Essoufflement ou difficulté à respirer
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Congestion nasale ou nez qui coule
  • Douleurs musculaires ou courbatures
  • Maux de gorge
  • Nouvelle perte de l’odorat ou du goût
  • Nausées ou vomissement
  • Diarrhée

La période d’incubation est estimée entre 2 et 14 jours avec une moyenne de 5 jours. Il est important de noter que certaines personnes contractent le virus, mais ne développent aucun symptôme ou ne se sentent pas mal.

Gravité de la maladie 5.6.7

Malgré les préoccupations importantes concernant les taux de létalité, la plupart des maladies à COVID-19 sont, et nous pensons qu’elles continueront à l’être, bénignes, et la plupart des patients guériront spontanément grâce à des soins de soutien, en particulier les enfants et les jeunes adultes. Les données de plusieurs pays suggèrent que 14 à 19 % des personnes sont hospitalisées et que 3 à 5 % devront être admises dans une unité de soins intensifs.

La première plus grande description des patients atteints de COVID-19 est venue de Chine, où l’épidémie de COVID-19 a commencé, et est décrite en détail ci-dessous.  Parmi les 44 672 cas confirmés de COVID-19 signalés du 31 décembre 2019 au 11 février 2020, la présentation clinique était la suivante :

Légère (cas de non-pneumonie et de pneumonie légère) représentant 80,9 % des patients confirmés atteints de COVID-19 en Chine.

REMARQUE : Ces cas comprenaient un large éventail de maladies, notamment des patients ayant de la fièvre, la toux, des douleurs thoraciques, des nausées et des douleurs corporelles. Grave (dyspnée, fréquence respiratoire ≥ 30/min, sang O2 sam ≤ 93 %, rapport PaO2/FiO2 < 300, infiltrations pulmonaires > 50 % dans les 24 à 48 heures), représentant 13,8 % des patients confirmés atteints de COVID-19 en Chine.

Critique (insuffisance respiratoire, choc septique et/ou dysfonctionnement ou défaillance d’organes multiples, décès), représentant 4,7 % des patients confirmés atteints de COVID-19 en Chine. 1 023 (49 %) décès ont été signalés parmi les 2 087 patients gravement malades.

Les personnes à haut risque de maladie grave

Il est important de noter que la COVID-19 est une nouvelle maladie, c’est pourquoi il existe peu d’informations sur les facteurs de risque de développer une COVID-19 grave. Dans certains cas, les personnes souffrant de COVID-19 peuvent tomber gravement malades et développer des difficultés respiratoires. Ces complications graves peuvent entraîner la mort. Le risque de maladie grave augmente régulièrement avec l’âge. Par ailleurs, les personnes de tous les âges ayant des troubles médicaux sous-jacents (y compris, mais sans s’y limiter, les maladies cardiaques, le diabète ou les maladies pulmonaires) semblent courir un risque plus élevé de développer une COVID-19 grave que les personnes qui ne les ont pas. À mesure que de nouvelles données seront disponibles, des facteurs de risque supplémentaires pour la COVID-19 grave pourront être identifiés.

Prévention et le traitement de la COVID-19

COVID-19 : Mesures préventives au quotidien

Il existe un certain nombre de mesures pour empêcher la propagation de l’infection par la COVID-19, notamment :

  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche
  • Évitez les contacts rapprochés avec des malades
    • Gardez à l’esprit que certaines personnes asymptomatiques peuvent quand même propager le virus
  • Restez chez vous lorsque vous êtes malade
  • Couvrez votre toux ou votre éternuement à l’aide d’un mouchoir en papier, puis débarrassez-vous-en correctement
  • Utilisez un masque facial lorsque la distance physique est difficile à respecter ou lorsque vous vous rendez dans des espaces fermés8
    • Respecter la distanciation sociale d’au moins 1 mètre avec les autres
  • Nettoyez et désinfectez fréquemment les surfaces et les objets touchés
  • Se laver les mains avec du savon et de l’eau ou utiliser un gel hydroalcoolique
    • Le gel hydroalcoolique doit contenir au moins 60 % d’alcool9
    • Le lavage des mains doit se faire pendant au moins 40 à 60 secondes, conformément à la recommandation de l’OMS

COVID-19 : Traitement

Actuellement, la prise en charge des patients atteints de COVID-19 se fait essentiellement par le soutien : Des soins sont offerts aux patients pour aider à soulager les symptômes et à gérer les défaillances des organes respiratoires et autres. Il n’existe actuellement aucun traitement antiviral spécifique autorisé pour la COVID-19. Toutefois, plusieurs traitements sont à l’étude. Le remdesivir, qui est également un médicament expérimental, a reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence de la Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement des patients hospitalisés. Aucun vaccin n’est actuellement disponible.

PCI pour la COVID-19

Qu’entend-on par PCI ?

La prévention et le contrôle des infections (PCI) est la pratique consistant à prévenir ou à arrêter la propagation des infections pendant la prestation de soins de santé dans des établissements tels que les hôpitaux, les cliniques externes, les centres de dialyse, les établissements de soins de longue portée ou chez les tradithérapeutes. La PCI est un élément essentiel du renforcement du système de santé et doit être une priorité pour la protection des patients et du personnel de santé. Dans le contexte de la COVID-19, la PCI a pour but de soutenir le maintien des services de santé essentiels en contenant et en prévenant la transmission de la COVID-19 dans les établissements de santé afin de maintenir les patients et le personnel de santé en bonne santé et en sécurité.

COVID-19 : Les priorités en matière de PCI

  1. Une identification rapide des cas suspects
    1. Dépistage/triage lors de la première rencontre dans un établissement de santé et mise en œuvre rapide du contrôle à la source
    2. Restrictions pour le personnel soignant et/ou les visiteurs suspectés ou confirmés atteints de COVID-19
  2. Un isolement immédiat dans l’attente de tests
    1. Regrouper distinctement les patients selon qu’ils sont des cas suspects ou confirmés
    2. Tester tous les patients suspects de COVID-19
  3. Une prise en charge clinique sécurisée
    1. Identification immédiate des patients hospitalisés et du personnel soignant suspects de COVID-19
  4. Respect des pratiques en matière de PCI
    1. Bonne utilisation des équipements de protection individuel (EPI)

Des informations plus détaillées concernant les priorités en matière de PCI pour les établissements de soins de santé hors des États-Unis sont disponibles dans le document intitulé Strategic Priority IPC Activities for Containment and Prevention (Activités en matière de PCI de priorité stratégique pour le confinement et la prévention).

Précautions standard et précautions basées sur et la transmission

Les précautions standard sont un ensemble de pratiques qui s’appliquent aux soins des patients dans tous les établissements de soins de santé en tout temps. Les précautions standard restent la pierre angulaire de la prévention des infections. L’application des précautions dépend de la nature de l’interaction entre le personnel de santé et le patient et de l’exposition prévue à des agents infectieux connus. Les précautions standard comprennent :

  • Hygiène des mains
  • Équipement de protection personnelle
  • Hygiène respiratoire et le savoir-vivre en cas de toux
  • Nettoyage et désinfection des dispositifs et des surfaces environnementales
  • Pratiques d’injection sûres
  • Stockage et manipulation des médicaments

Les précautions basées sur la transmission sont un ensemble de pratiques spécifiques aux patients porteurs d’agents infectieux connus ou suspectés qui nécessitent des mesures de contrôle supplémentaires pour prévenir la transmission. Ces précautions sont prises en plus des précautions habituelles.

COVID-19 : Précautions basées sur la transmission :

Les recommandations actuelles de l’OMS à l’intention du personnel de santé qui s’occupe de patients suspects ou confirmés de COVID-19 suggèrent des précautions contre tout contact et les gouttelettes en plus des précautions standard (à moins qu’une procédure de génération d’aérosol ne soit effectuée, auquel cas des précautions cotre la transmission par voie aérienne sont nécessaires)1 Il convient d’utiliser du matériel jetable ou des équipements dédiés aux soins des patients (par exemple, stéthoscopes,  tensiomètres). Toutefois, si l’équipement doit être utilisé chez plusieurs patients, il faut le nettoyer et le désinfecter entre chaque utilisation (à l’aide de l’alcool éthylique d’au moins 70 %).

En outre, il est recommandé d’utiliser des chambres individuelles ou des unités suffisamment aérées. Pour les chambres générales avec aération naturelle, on considère que la ventilation adéquate pour les patients COVID-19 est de 60 L/s par patient. Lorsqu’il n’y a pas de chambres individuelles disponibles, les patients suspects de COVID-19 doivent être regroupés, et l’écart entre les lits doit être d’au moins 1 mètre, conformément à la recommandation de l’OMS, même si certains États membres de l’OMS ont recommandé des distances plus importantes chaque fois que cela est possible. Les chambres d’isolement ou les unités COVID-19 doivent avoir des salles de bain dédiées. Celles-ci doivent être nettoyées et désinfectées au moins deux fois par jour.

En outre, les établissements de santé peuvent également envisager de désigner des agents de santé qui seront affectés aux soins des patients atteints de COVID-19 et limiter le nombre de visiteurs autorisés dans l’établissement.

Il est recommandé d’éviter déplacer des patients atteints de COVID-19, sauf en cas de nécessité médicale. Si le déplacement d’un patient suspecté ou confirmé COVID-19  est médicalement nécessaire, il devra porter un masque. Le personnel de santé doit porter des EPI appropriés pendant le déplacement des patients.

COVID-19 : EPI

Il est recommandé au personnel de santé de porter un EPI pour éviter tout contact et les gouttelettes avant d’entrer dans la chambre d’un patient suspecté ou confirmé COVID-19. Le personnel de santé doit être formé à l’utilisation correcte des EPI, notamment le port et le retrait. L’utilisation et la réutilisation prolongées de certains éléments d’EPI (par exemple, masque, blouse) peuvent être envisagées en cas de pénurie. D’autres recommandations sont disponibles ici. Le personnel soignant doit :

  • Utiliser un masque médical (c’est-à-dire au moins un masque chirurgical/médical)
  • Porter une protection oculaire (lunettes) ou faciale (écran facial)
  • Porter une blouse à manches longues, propre et non stérile
  • Utiliser des gants

Le risque d’auto-contamination est plus élevé lors du retrait des EPI Les instructions relatives au port et au retrait des EPI sont disponibles icipdf icon.

Pour le personnel de santé effectuant l’une des procédures de génération d’aérosols énumérées ci-après sur des patients atteints de COVID-19, il est recommandé d’utiliser un masque respiratoire adapté (respirateurs N95, FFP2, ou équivalent) par opposition aux masques chirurgicaux/médicaux. En plus de porter un masque respiratoire adapté, le personnel de santé doit également porter des EPI appropriés constitués des gants, d’une blouse et d’une protection oculaire.

Les procédures de génération d’aérosols comprennent 1:

  • Intubation endotrachéale
  • Bronchoscopie
  • Ventilation non invasive
  • Trachéostomie
  • Ventilation manuelle avant l’intubation
  • Réanimation cardio-respiratoire
  • Induction de l’expectoration
  • Procédures d’autopsie

Ressources en matière de prévention et de contrôle des infections pour la COVID-19 dans les établissements de santé hors des États-Unis :

Activités en matière de PCI de priorité stratégique pour le confinement et la prévention

POS en matière de triage

Identification des membres du personnel soignant et des patients hospitalisés suspects de COVID-19

Gestion des visites dans les établissements de santé

Considérations opérationnelles provisoires pour la gestion de la santé publique du personnel soignant exposé ou positif à la COVID-19

Références

1 OMS. Infection prevention and control during health care when novel coronavirus disease (COVID-19) is suspected or confirmed.29 June 2020. https://www.who.int/publications/i/item/WHO-2019-nCoV-IPC-2020.4external icon

2 Kai-Wang To, K., Tak-Yin Tsang, O., Chik-Yan Yip, C., Chan, KH., Wu, TC., Man-Chun Chan, J…Yuen, KY. Consistent detection of 2019 novel coronavirus in saliva. Clinical Infectious Diseases. 12 février 2020. ciaa149. https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa149/5734265external icon

3 OMS. Transmission of SARS-CoV-2: implications for infection prevention precautions. 9 juillet 2020. https://www.who.int/publications/i/item/modes-of-transmission-of-virus-causing-covid-19-implications-for-ipc-precaution-recommendationsexternal icon

4 OMS. Clinical management of severe acute respiratory infection when COVID-19 is suspected. 13 mars 2020. https://www.who.int/publications-detail/clinical-management-of-severe-acute-respiratory-infection-when-novel-coronavirus-(ncov)-infection-is-suspectedexternal icon

5 The Novel Coronavirus Pneumonia Emergency Response Epidemiology Team. The epidemiological characteristics of an outbreak of 2019 novel coronavirus diseases (COVID-19) – China 2020. CCDCweekly. 17 février 2020. 10.46234/ccdcw2020.032

6 Stokes EK, Zambrano LD, Anderson KN, et al. Coronavirus Disease 2019 Case Surveillance — United States, January 22–May 30, 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2020;69:759–765. DOI: http://dx.doi.org/10.15585/mmwr.mm6924e2external icon

7 Chen, J., Lu, H., Melino, G. et al. COVID-19 infection: the China and Italy perspectives. Cell Death Dis 11, 438 (2020). https://doi.org/10.1038/s41419-020-2603-010.46234/ccdcw2020.032external icon10.46234/ccdcw2020.032external icon

8 OMS. Advise on the use of masks in the context of COVID-19. 5 juin 2020. https://www.who.int/publications/i/item/advice-on-the-use-of-masks-in-the-community-during-home-care-and-in-healthcare-settings-in-the-context-of-the-novel-coronavirus-(2019-ncov)-outbreakexternal icon

9 OMS. Guide à la production locale : WHO-recommended handrub formulations. Avril 2020. https://www.who.int/gpsc/5may/Guide_to_Local_Production.pdfpdf iconexternal icon