Skip Navigation Links
Centers for Disease Control and Prevention
 CDC Home Search Health Topics A-Z

Preventing Chronic Disease: Public Health Research, Practice and Policy

View Current Issue
Issue Archive
Archivo de números en español








Emerging Infectious Diseases Journal
MMWR


 Home 

Volume 2 : Édition spécial, novembre 2005

RECHERCHE ORIGINALE
Du concept à la pratique : utilisation de l’Indice de la santé scolaire (School Health Index) pour créer des milieux qui favorisent la santé dans les écoles primaires de l’État du Rhode Island


TABLE DES MATIÈRES


Translation available Cet article est en anglais
Print this article Imprimer cet article
E-mail this article Envoyer cet article
par courriel



Send feedback to editors Envoyer des commentaires aux éditeurs

Deborah N. Pearlman, PhD, Elizabeth Dowling, MPH, Cheryl Bayuk, Kathleen Cullinen, MS, RD, Ann Kelsey Thacher, MS

Référence suggérée pour cet article : Pearlman DN, Dowling E, Bayuk C, Cullinen K, Thacher AK. Du concept à la pratique : utilisation de l’Indice de la santé scolaire (School Health Index) pour créer des milieux qui favorisent la santé dans les écoles primaires de l’État du Rhode Island. Prev Chronic Dis [publication en série en ligne] novembre 2005 [date de la référence]. Disponible sur l'internet : URL : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2005/
nov/05_0070_fr.htm
.

ÉVALUÉ PAR LES PAIRS

Résumé

Introduction
La prévalence de l’obésité des enfants augmente, et les écoles se présentent comme des endroits de prédilection pour la promotion des habitudes alimentaires saines et de l’activité physique. En 2000, les  Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention – CDC) ont développé l’Indice de la santé scolaire (School Health Index), un outil d’auto-évaluation et de planification qui permet aux écoles d’évaluer et d’améliorer les programmes d’activité physique et d’alimentation, ainsi que les réglementations afférentes. Bien que de nombreuses agences de l’État chargées de l’éducation, et de nombreux départements de santé publique et établissements scolaires se servent de l’Indice de la santé scolaire, peu d’évaluations systématiques de l’outil ont été menées. Nous avons examiné l’activité physique et les régimes alimentaires des écoles primaires publiques de l’État du Rhode Island dont les taux d’inscription minoritaire étaient élevés et faibles, et nous avons évalué la politique d’intervention dans les milieux scolaires qui se servaient de l’Indice de la santé scolaire.   

Méthodes
Dans le cadre d’un accord de coopération entre la Division chargée de l’alimentation et de l’activité physique des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies et le Département de la santé de l’État du Rhode Island, nous avons mené une évaluation des besoins de 102 écoles primaires et nous sommes intervenus dans quatre écoles primaires du centre-ville. Pendant une première étape, nous avons analysé l’outil d’évaluation des besoins (Rhode Island Needs Assessment Tool – RINAT), une enquête par téléphone menée auprès des directeurs d’établissement dans environ 50 % des écoles primaires publiques de l’État du Rhode Island au cours de l’année scolaire 2001–2002 (n=102). Les régimes alimentaires et les niveaux d’activité physique des écoles dont les taux d’inscription minoritaire étaient élevés et faibles ont été comparés moyennant tableaux croisés et test de chi-carré. En une deuxième étape, nous nous sommes servis des données des évaluations du processus et des résultats pour déterminer dans quelle mesure l’Indice de la santé scolaire contribuait à la création de milieux scolaires plus propices à la santé. Notre intervention – Mangez sainement et soyez actifs ! – (Eat Healthy and Get Active !) a mis en œuvre trois modules sur huit, issus de l’Indice de la santé scolaire dans quatre écoles primaires du Rhode Island.

Résultats
Les données de l’enquête ont indiqué que les écoles dont le taux d’inscription minoritaire était élevé (inscriptions des élèves noirs ≥ 10 %, hispaniques ≥ 25 %, ou les deux) offraient peu de programmes favorisant une alimentation saine et l’activité physique (P < 0,05). Les écoles dont les taux d’inscription minoritaire étaient élevés et faibles offraient une alimentation et des boissons dépourvues de nutrition. Les données des évaluations du processus ont indiqué que 1) les directeurs d’établissement jouent un rôle clé au niveau des équipes de l’Indice de la santé scolaire, 2) la validation à l’échelle de l’école des petites réussites d’une équipe est essentielle pour soutenir les politiques et les programmes favorisant un style de vie saine, et 3) des moniteurs à l’extérieur sont essentiels pour surveiller la mise en œuvre des programmes. Les données concernant les résultats indiquaient que toutes les écoles ont développé au moins une stratégie environnementale ou une réglementation promouvant la création d’un milieu scolaire propice à la santé. Seules deux des écoles ont immédiatement mis en œuvre des changements.

Conclusion
La détermination des besoins, la facilitation à l’extérieur et l’évaluation sont les outils à la base des politiques viables initiées par les écoles. Bien que l’Indice de la santé scolaire soit universellement reconnu comme un outil d’évaluation convivial, sa mise en œuvre sera compromise en cas de démoralisation du personnel, de contraintes budgétaires et de soutien administratif inconstant.

 

 



 



The opinions expressed by authors contributing to this journal do not necessarily reflect the opinions of the U.S. Department of Health and Human Services, the Public Health Service, the Centers for Disease Control and Prevention, or the authors’ affiliated institutions. Use of trade names is for identification only and does not imply endorsement by any of the groups named above.


 Home 

Privacy Policy | Accessibility

CDC Home | Search | Health Topics A-Z

This page last reviewed March 22, 2013

Centers for Disease Control and Prevention
National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion
 HHS logoUnited States Department of
Health and Human Services