Fiches Internationales de Sécurité Chimique

OXYDE DE COBALT (III) ICSC: 0785

Trioxyde de dicobalt
Trioxyde de cobalt
Co2O3
Masse moléculaire: 165.9
N° ICSC : 0785
N° CAS : 1308-04-9
N° RTECS : GG2900000
22.04.2004 Revu en réunion
TYPES DE RISQUES/ EXPOSITIONS RISQUES/ SYMPTOMES AIGUS PREVENTION PREMIER SECOURS/
AGENTS D'EXTINCTION
INCENDIE Non combustible.

En cas d'incendie à proximité: utiliser les agents d'extinction appropriés.
EXPLOSION


CONTACT PHYSIQUE
EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERE! OBSERVER UNE HYGIENE STRICTE!

  • INHALATION
  • Toux. Mal de gorge. Essoufflement. Respiration sifflante.
    Aspiration locale ou protection respiratoire.
    Air frais, repos. Consulter un médecin.
  • PEAU

  • Gants de protection. Vêtements de protection.
    Retirer les vêtements contaminés. Rincer et laver la peau abondamment à l'eau et au savon.
  • YEUX
  • Rougeur. Douleur.
    Lunettes de protection fermées ou protection oculaire associée à une protection respiratoire.
    Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin.
  • INGESTION
  • Douleurs abdominales. Nausées.
    Ne pas manger, ne pas boire ni fumer pendant le travail.
    Rincer la bouche. Consulter un médecin.
    DEVERSEMENTS & FUITES STOCKAGE CONDITIONNEMENT & ETIQUETAGE
    Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients couverts; si approprié, humidifier d'abord afin d'éviter la formation de poussière. Recueillir soigneusement les résidus, puis emporter en lieu sûr. Protection individuelle: appareil de protection respiratoire à filtre P2 pour particules nocives.
    Séparer des réducteurs et du peroxyde d'hydrogène.

    R:
    S:
    VOIR IMPORTANTES INFORMATIONS AU DOS
    ICSC: 0785 Préparé dans le cadre de la coopération entre le Programme International sur la Sécurité Chimique et la Commission Européenne (C) 1999

    Fiches Internationales de Sécurité Chimique

    OXYDE DE COBALT (III) ICSC: 0785
    D

    O

    N

    N

    E

    E

    S



    I

    M

    P

    O

    R

    T

    A

    N

    T

    E

    S
    ASPECT PHYSIQUE; APPARENCE:
    POUDRE CRISTALLINE GRIS-NOIR .

    DANGERS PHYSIQUES:


    DANGERS CHIMIQUES:
    Réagit violemment avec le peroxyde d'hydrogène. Réagit avec les agents réducteurs .

    LIMITES D'EXPOSITION PROFESSIONNELLE (LEP):
    TLV: (pour Co) 0.02 mg/m³ TWA; A3; BEI publié; (ACGIH 2004).
    Pas de MAK établie.


    VOIES D'EXPOSITION:
    La substance peut être absorbée par l'organisme par inhalation de ses aérosols et par ingestion.

    RISQUE D'INHALATION:
    Une contamination dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être rapidement atteinte par dispersion.

    EFFETS DES EXPOSITIONS DE COURTE DUREE:
    Peut provoquer une irritation mécanique.

    EFFETS DES EXPOSITIONS PROLONGEES OU REPETEES:
    Un contact répété ou prolongé peut causer une sensibilisation cutanée. Une exposition répétée ou prolongée des voies respiratoires peut causer de l'asthme. La carcinogénicité de ce produit n'a pas été étudiée, mais les données existantes pour des composés de cobalt semblables indiquent que cette substance est peut-être cancérogène pour l'homme.
    PROPRIETES
    PHYSIQUES
    Point de fusion (décomposition) : 895°C
    Densité: 5.2
    g/cm³
    Solubilité dans l'eau :
    nulle
    DONNEES
    ENVIRONNEMENTALES

    N O T E S
    Suivant le niveau de l'exposition, une surveillance médicale périodique est recommandée. Tout individu présentant des symptômes d'asthme dus à cette substance ne doit plus jamais entrer en contact avec cette substance.
    AUTRES INFORMATIONS
    Valeurs limites d'exposition professionnelle d'application en Belgique.
    ICSC: 0785 OXYDE DE COBALT (III)
    (C) PISSC, CCE, 1999
    NOTICE LEGALE IMPORTANTE: La CCE de même que le PISSC, les traducteurs ou toute personne agissant au nom de la CCE ou du PISSC ne sont pas responsables de l'utilisation qui pourrait être faite de cette information. Cette fiche exprime l'avis du comité de révision du PISSC et peut ne pas toujours refléter les recommandations de la législation nationale en la matière. L'utilisateur est donc invité à vérifier la conformité des fiches avec les prescriptions en usage dans son pays.